top of page

Brasserie Aussau, une histoire de recyclage




Le brassage


Le brassage, c’est tout un processus : de l’empâtage à la fermentation, des céréales, de l’eau, du houblon... tout un tas de matières premières entrent en jeu. Avec quasiment 2000 hL (soit l’équivalent de plus de 600 000 bouteilles 33 cl), beaucoup de céréales sont utilisées.

En effet, les céréales maltées, plus communément appelées “malt”, sont mises à empâter en grande quantité lors de chaque brassin : pour la brasserie Aussau, c’est quasiment 50 tonnes de malt et donc tout autant de drêches.

Avant même le premier brassin, une question s’est posée : comment les valoriser ?


La sublimation de la drêche


Valoriser un déchet c’est bien, le valoriser en faisant rayonner l’agriculture locale c’est mieux. C’est ce qu’Aussau a décidé de faire. C’est alors que Christophe et Alicia, éleveurs de vaches laitières et de porc noir gascon (à même pas 1km de la brasserie) croisent la route de la brasserie béarnaise, c’est le début du partenariat.

Après chaque brassin, Christophe vient et récupère entre 500kg et 1 tonne de drêches encore fraîches qu’il utilise pour nourrir vaches et porcs. Bien qu’initialement utilisées en complément du soja, les bêtes les apprécient tellement qu’elles le remplacent désormais complètement !


Des économies pour les fermiers, des déchets valorisés mais surtout de meilleurs produits. En effet, Christophe aurait confié que ses yaourts sont plus consistants, que le goût est plus intense, que le gras du cochon a le goût des céréales : voilà qui fait un agriculteur et des brasseurs comblés car la drêche n’est pas valorisée mais sublimée !



Posts récents

Voir tout
bottom of page

Paramètres des cookies